Dossiers

Comment choisir sa complémentaire santé ?

15

 

  

Il est aujourd’hui difficile de choisir une bonne complémentaire santé face à la complexité des contrats et à la multitude d’organismes. Voici trois points à surveiller afin de faire le bon choix pour trouver le contrat le plus adapté à vos besoins.

1. Regardez les différents niveaux de couverture

Les niveaux de couverture sont variables selon les complémentaires santé. Le principe est toujours le même : « compléter » les remboursements des organismes sociaux pour offrir une protection santé maximale et garantir un meilleur accès aux soins. De manière générale, on distingue trois grands niveaux de couverture parmi les offres des mutuelles santé.

  • les couvertures de base : seul le ticket modérateur est pris en charge, dans le cas de prestations médicales qui respectent les tarifs conventionnels fixés par l’Assurance maladie.

  • les couvertures supérieures : à ce niveau de garantie, on retrouve des remboursements plus importants, pour les frais d’hospitalisation, les dépassements d’honoraires, les équipements dentaires et optiques.

  • les couvertures « haut de gamme » : avec ce niveau de garantie la prise en charge est plus élevée, mais aussi souvent les soins de « confort » comme les cures sont pris en charge.

Repérez bien les niveaux de prise en charge dans chaque type de garantie pour choisir le niveau qui convient le mieux à vos besoins.

 

(suite…)

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

17

 

La cigarette électronique connait un succès croissant auprès des fumeurs. On entend beaucoup d'informations contradictoires sur ce sujet que ce soit sur l'efficacité pour le sevrage tabagique ou la dangerosité de l'e-cigarette.

Comment ça marche une cigarette électronique ? c'est un dispositif électronique composé de 3 parties : la cartouche (e-liquide), l'atomiseur qui chauffe le liquide et une batterie. Le principe consiste à chauffer un liquide pour produire de la vapeur dès que le fumeur aspire sur l'e-cigarette. Cette vapeur contient un mélange de nicotine, d'arôme, propylène glycol et glycérine. Il existe des concentrations différentes de nicotine et des variétés d'aromes différents. Une diode rouge simule une combustion de cigarette.

Sur l'efficacité pour le sevrage tabagique :  Il existe peu d'études sur le sujet. Les premiers résultats sont encourageants. Une étude récente menée en Italie sur 300 fumeurs consommant au moins 10 cigarettes par jour a montré une baisse d'au moins 50% de la consommation de tabac à 3 mois chez 26% des fumeurs et un sevrage total chez 8,6% d'entre eux. D'autres études plus longues avec plus de d'effectif sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Le faible taux de sevrage total peu s'explique par la présence de nicotine qui est la principale substance addictive du tabac.

Sur la dangerosité : là encore on n'a pas d'études sur l'effet du propylène glycol ou de la glycérine inhalés. La glycérine comme la propylène glycol servent à produire et stabiliser la fumée de l'e-cigarette. Le propylène glycol est déjà utilisé comme additif alimentaire, où il est considéré comme non toxique sauf à forte dose. La glycérine est réputée peu ou non toxique. Plusieurs études chez l'animal par voie orale ont montré que ces produits ne sont pas cancérigènes et n'ont pas d'effet sur la reproduction.  Cependant, aucune étude sur la toxicité par voie inhalée. On ne sait pas quel est l'effet de ces produits à moyen ou long terme sur les voie respiratoires. On ne sait pas non plus ce que peu provoquer l'irritation chronique de la cigarette electronique. Par contre, l'e-cigarette peut être une porte d'entrée vers le vrai tabagisme par addiction à la nicotine chez les non fumeurs.

(suite…)

Quels sont les effets des écrans sur les enfants ?

1

 

On assiste de plus en plus à une consommation massive d'écrans en tout genres pour les enfants : télévision, ordinateur, consoles, smartphones … À un âge de plus en plus précoce. Les effets délétères de l'exposition aux écrans sont plus néfastes chez les plus jeunes d'entre eux. Cela conduit principalement à une baisse des fonctions cognitives avec des répercussions scolaires et sociales.

(suite…)

Le régime Dukan est-il dangereux pour la santé ?

13

20120608-220006.jpg

Le régime Dukan est un des régimes les plus suivis en France. Il a été mis au point par le Dr Pierre Dukan qui l'a détaillé dans son livre "je ne sais pas maigrir" sorti en 2003. C'est un régime "hyperproteiné" en plusieurs phases qui promet un amaigrissement rapide. Plusieurs années apres de plus en plus d'études pointent l'inefficacité de ce régime à long terme et les risques sur la santé.

Sur le principe : il consiste à suivre 4 phases. La première dite d'attaque consiste à ne manger que des proteines pures (viandes, poisson, laitages light) qui entraînent une perte de poids rapide. Puis, une phase de croisière alternant proteines et légumes. Ensuite, une phase de consolidation qui réintroduit d'autres aliments (pain, fruits, féculents..). Enfin, une phase de stabilisation avec une alimentation plus variée en gardant une journée "hyperprotéinée".

Sur l'efficacité : Rien de miraculeux ! À court terme certains perdent du poids voir beaucoup de poids mais à long terme beaucoup en reprennent et souvent plus qu'ils ont perdus. Ça s'appelle l'effet "yoyo" !
Une étude a été publiée dans la revue Obésité, menée par l'intermédiaire des sites internet CCM Benchmark. Elle a été réalisée sur 5000 personnes ayant suivi le régime Dukan. 80 % ont repris leur poids d'origine au bout de quatre années. Mais cette étude n'est pas assez représentative de la population générale qui suit ce régime. Une étude de l'ANSES a retrouvé des résultats similaires pour une population plus représentative aussi bien pour ce régime que d'autres régimes restrictifs.

Sur la dangerosité : une autre étude de l'Anses souligne les carences et les déséquilibres à long terme engendrés par le régime Dukan.

(suite…)

Le café est-il bon pour la santé ?

20120523-234929.jpg

 

De nombreuses études sont sorties sur les bienfaits ou pas du café. Les dernières études confirment le caractère bénéfique du café.

La dernière étude de l'institut national américain du cancer a été menée sur 400 000 adultes agés entre 50 et 75 ans pendant 13 ans. Elle montre que la consommation de 3 tasses de café réduit la mortalité toutes causes confondues de 10%. Mais montre aussi un accroissement du risque de cancer chez les gros buveurs (plus de 4 par jour). Parcontre, on sait que ce n'est pas la caféine qui est responsable puisque les buveurs de café décafeiné ont aussi un effet bénéfique.

(suite…)

Exemple d’application pratique de la Télémedecine

1

L’application la plus remarquable de la télémedecine est le « téléstroke » :

20120517-222633.jpg

La télémédecine est un domaine de la médecine en voie de développement. L’application la plus remarquable est celle de la prise en charge des AVC.

Pour une prise en charge efficace d’un AVC, il faut qu’il soit diagnostiqué dans les 4h30 et qu’un traitement par thrombolyse (une sorte de destop) soit débuté le plus rapidement possible. Mais pour cela il faut que le patient soit vu par un neurologue (confirme le diagnostic et élimine une contre-indication). On sait que la démographie des neurologues ne permet pas toujours cela .
La télémédecine permet aux neurologues d’effectuer une consultation à distance par le biais de la téléconsultation qui se déroule en visioconférence. Il examine le patient (avec l’aide de son confrère) et confirme le diagnostic d’AVC et l’indication de la thrombolyse. Il peut aussi consulter les images du scanner par la télé-radiologie (tout comme les radiologues) qui l’aideront à faire son diagnostic.
La télémédecine est aussi utile dans la prise en charge ultérieure par le suivi du patient et l’éducation thérapeutique.

(suite…)

Go to Top