20120514-184016.jpg

;

;

Les dernières recommandations de l’HAS remettent en cause le dosage du PSA pour le dépistage du cancer de la prostate.
Le dosage du PSA est actuellement effectué individuellement chez les hommes de plus de 50 ans. Il y a une dérive vers le dépistage de masse et le sur-traitement. Les dernières études ne montrent pas non plus de bénéfices sur la mortalité a depister tôt même chez les sujets à risque (ATCD familiaux notamment).
Rien ne permet de confirmer que les cancers des sujets a risque sont plus graves ou d’évolution plus rapide.

(more…)