Posts tagged tabac

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

17

 

La cigarette électronique connait un succès croissant auprès des fumeurs. On entend beaucoup d'informations contradictoires sur ce sujet que ce soit sur l'efficacité pour le sevrage tabagique ou la dangerosité de l'e-cigarette.

Comment ça marche une cigarette électronique ? c'est un dispositif électronique composé de 3 parties : la cartouche (e-liquide), l'atomiseur qui chauffe le liquide et une batterie. Le principe consiste à chauffer un liquide pour produire de la vapeur dès que le fumeur aspire sur l'e-cigarette. Cette vapeur contient un mélange de nicotine, d'arôme, propylène glycol et glycérine. Il existe des concentrations différentes de nicotine et des variétés d'aromes différents. Une diode rouge simule une combustion de cigarette.

Sur l'efficacité pour le sevrage tabagique :  Il existe peu d'études sur le sujet. Les premiers résultats sont encourageants. Une étude récente menée en Italie sur 300 fumeurs consommant au moins 10 cigarettes par jour a montré une baisse d'au moins 50% de la consommation de tabac à 3 mois chez 26% des fumeurs et un sevrage total chez 8,6% d'entre eux. D'autres études plus longues avec plus de d'effectif sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Le faible taux de sevrage total peu s'explique par la présence de nicotine qui est la principale substance addictive du tabac.

Sur la dangerosité : là encore on n'a pas d'études sur l'effet du propylène glycol ou de la glycérine inhalés. La glycérine comme la propylène glycol servent à produire et stabiliser la fumée de l'e-cigarette. Le propylène glycol est déjà utilisé comme additif alimentaire, où il est considéré comme non toxique sauf à forte dose. La glycérine est réputée peu ou non toxique. Plusieurs études chez l'animal par voie orale ont montré que ces produits ne sont pas cancérigènes et n'ont pas d'effet sur la reproduction.  Cependant, aucune étude sur la toxicité par voie inhalée. On ne sait pas quel est l'effet de ces produits à moyen ou long terme sur les voie respiratoires. On ne sait pas non plus ce que peu provoquer l'irritation chronique de la cigarette electronique. Par contre, l'e-cigarette peut être une porte d'entrée vers le vrai tabagisme par addiction à la nicotine chez les non fumeurs.

(more…)

Compagne d’information sur l’inactivité physique : les industriels du tabac se frottent les mains!

0

 

L'inactivité physique serait responsable d'autant de morts que le tabac et l'obésité. C'est ce qu'on peut lire en ce moment dans la plupart des journaux. Cette compagne déguisée est en réalité  une compagne pro-tabac.

La plupart de ces articles se sont basés sur un article publié dans une revue britannique sérieuse : The Lancet. On peut y lire que l'inactivité est à l'origine d'un décès sur dix dans le monde. Soit 5,3 millions de décès dans le monde. Un chiffre retrouvé en additionnant les chiffres d'études sur les conséquences de cette inactivité.

Dans les conséquences, on peut citer : les maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, cancers du colon et du sein avec chacun entre 5 et 10% des cas.

On peut aussi y trouver un classement des pays selon l'inactivité : sur 122 pays Malte figure en champion de l'inactivité tandis que l'Estonie se retrouve en haut du palmarès des pays qui comptent le plus de personnes respectant les recommandations de l'oms ( 30min d'activité physique par jour).

 

Cela fait du bien de rappeler que le sport est le meilleur médicament préventif. Mais cette étude ne précise pas que l'inactivité est responsable de ces décès non pas directement mais indirectement en favorisant d'autres facteurs de risque cardiovasculaire majeurs que sont l'HTA, le diabète de type 2 de l'obésité.

Ce n'est pas le grave. Ce qui est gênant ce sont les journaux et quotidiens nationaux qui reprennent les résultats de cette étude pour annoncer que l'inactivité physique fait autant de morts que le tabac et l'obésité.

Le "monsieur tout-le-monde" qui lit ces journaux ne pensera pas en 1er aux dangers de l'inactivité mais surtout au fait que "le tabac ce n'est pas si grave puisque ça tue moins que de ne pas faire de sport".

C'est une compagne cachée de banalisation du tabac. Cela ressemble bizarrement aux compagnes pro-tabac des années 50, où on voyait sortir pleines d'études sur les méfaits de tel ou tel problème de santé comparé au tabac.

Ce qui est dommage c'est qu'on ne voit jamais dans ces journaux que le tabac est à lui seul (sans facteur intermédiaire) responsable de plus de 90% des cancers du poumon (très souvent non curables), 80% des infarctus du myocarde du sujet jeune (moins de 50-40ans), la plupart des BPCO (un handicap majeur) et bien d'autres maladies évitables.

 

(more…)

Go to Top